Comment fonctionne l'oeil ?

Maintenant que vous savez vers qui vous tourner, il est important de savoir comment fonctionne votre oeil. Sinon, n'hésitez pas à vous rendre à la lunetterie de Repentigny pour des explications encore plus précises !

Pour imager le fonctionnement de la vision, vous pouvez comparer l'oeil à une caméra photographique. La caméra se sert de lentilles, d'une pellicule et d'un diaphragme pour traiter la lumière. Et bien l'oeil aussi. La cornée et le cristallin jouent le rôle des lentilles pour mettre au point l'image. L'iris représente le diaphragme, qui s'ouvre et se referme selon la luminosité. Cette image est finalement projetée sur une pellicule, ici la rétine, qui couvre le fond de l'oeil.

Voici les différentes parties de l'oeil:

  • la cornée: c'est la membrane transparente qui est en contact direct avec l'extérieur

  • l'humeur aqueuse : c'est un liquide transparent qui maintient la forme du globe oculaire avec le corps vitré

  • le corps vitré : c'est un liquide gélatineux qui donne à l'oeil sa forme et sa consistance, c'est lui qui représente la majorité du volume de l'oeil (90%)

  • la pupille : c'est ce qui est au centre de l'iris, son diamètre varie selon la luminosité

  • l'iris : c'est lui qui permet d'augmenter ou de diminuer la quantité de lumière qui pénètre dans l'oeil. C'est lui qui donne la couleur de l'oeil

  • le cristallin : situé derrière l'iris, c'est une lentille optique qui effectue la mise au point nécessaire pour obtenir une image nette à toute distance. La lumière rentre d'abord par la cornée, elle traverse l'humeur aqueuse puis la pupille, avant que le cristallin ne la fasse converger sur la rétine

  • la rétine : on peut la comparer à un écran sur lequel on projette l'image. C'est plus précisément le film sur lequel les images viennent se former. C'est une membrane nerveuse très fine (quelques mm à peine) qui tapisse le fond de l'oeil. Malgré sa toute petite taille, elle contient des centaines de millions de cellules nerveuses. Grâce à cela, elle peut distinguer plus d'une centaine de nuances différentes et des centaines de niveaux de luminosité (qui peut parfois être très faible !)

Optométriste Michel de Blois à Repentigny © 2014